Le système d'écriture japonais

KATAKANA


Les katagana regroupent 45 signes de base encore en usage de nos jours. Les katakana étaient à l'origine des kanji dont la forme s'est beaucoup simplifiée au cours des siècles. Les katakana se distinguent donc facilement des kanji par leurs forme simplifiée et des hiragana par traits plutôt angulaires. Le syllabaire des katakana comporte 5 voyelles: a i u e o combinées à 40 consonnes de base auxquelles s'ajoutent des consonnes modifiées.

Le syllabaire des katakana a été élaboré par des moines bouddhistes il y a plus de 1000. Leur origine remonte aux années 900 alors qu'ils étaient utilisés afin de préciser la prononciation des caractères chinois des textes religieux. Littéralement le mot katakana signifie « partie d’un kanji » référant ainsi à son utilité qui était à l’époque de représenter un kanji en le simplifiant. Les katakana étaient considérés comme l’écriture des hommes alors que les hiragana étaient celle des femmes. De nos jours ils servent principalement à l’écriture des mots empruntés aux langues étrangères et à transcrire les noms étrangers.
 

La prononciation des kana

Les katana et la traduction des noms

Retour vers "Système d'écriture"

 

Modifiée le 19 juillet 2016