Les méthodes de traduction
 des prénoms et des noms en  japonais.

Comment les traduire les prénoms avec les kana et les kanji.

1.0 La traduction des prénoms et des noms en japonais.

Au départ, il y a deux façons d'écrire un nom occidental en caractères japonais. Il peut s'écrire avec des kana ou des kanji. Les kana susceptibles de reproduire phonétiquement un nom se regroupent en deux catégories : les hiragana et le katakana. Globalement les hiragana aux formes plus arrondies et les katakana plus angulaires recoupent les mêmes sons. Mais il ne s'agit pas de lettres du type voyelles et consonnes telles que nous les connaissons dans les alphabets occidentaux. Les kana s'apparentent davantage à nos syllabes et représentent un son.

1.1 Les kana

La première façon utilisée pour la traduction des noms étrangers consiste à utiliser les kana. Il s'agit d'une traduction phonétique. À première ces sons ne correspondent souvent que très approximativement à ceux représentés par les combinaisons de voyelles et de consonnes de la langue occidentale de laquelle provient ce nom. D'un stricte point de vue occidental, la phonétique du nom transcrit en kana japonais sera donc plus ou moins proche de celle du nom d'origine. Voici un exemple pour le prénom Michel traduit en katakana et en hiragana :

Il faut prendre des précautions avec les traductions mécaniques fournies gratuitement. Il faudra prendre soin de vérifier avec des natifs si cette combinaison de kana, que ce soit celle des katakana ou des hiragana, ne produit pas un nom à consonance vulgaire ou ridicule.

Au cours des siècles, le japon comme tous les pays s'est graduellement ouvert au monde. Il a donc fallu trouver une façon d'écrire dans la langue du pays ces mots venus d'ailleurs. On a d'abord utilisé les kanji pour reproduire les sons des mots étrangers tout en s'éloignant de leur sens originel issu de la langue chinoise. Voici quelques exemples :

Puis une autre tendance s'est imposée avec le temps. Il s'agissait de reproduire les mots étrangers à l'aide des katakana. Finalement, en 1902 le gouvernement japonais a émis une liste normalisant l'usage des katakana pour la transcription des noms de personnes et de lieux1.

Mais dans les faits beaucoup d'occidentaux préfèrent voir leur nom transcrit en hiragana parce que les formes arrondies de ces caractères leur paraissent plus agréables sur le plan esthétique, n'en déplaise aux tenants de la version officielle.

1.2 Les kanji.

Les kanji furent cependant maintenus pour les noms d'origine asiatique1 même si l'usage officiel veut que les katakana servent à transcrire les mots et les noms étrangers. Les kanji sont encore présents pour désigner un nom étranger tel celui d'un pays dans sa forme abrégée. Ces abréviations se retrouvent constamment dans les journaux et autres écrits du quotidien.

La deuxième façon de transcrire les noms étrangers fait appel aux kanji. C'est cette dernière qui a la cote auprès des occidentaux qui désirent voir leur nom traduit en japonais. En principe, il est souvent possible d'utiliser les kanji de la même manière que l'on utilise les kana. Il faut donc trouver les kanji dont la prononciation se rapproche le plus de celle du nom d'origine dans sa langue. Il faut d'abord décomposer le nom en syllabes et par la suite trouver un kanji qui corresponde à chaque syllabe. Cette méthode s'appuie donc la phonétique. Comme plusieurs sons des langues française, anglaise ou autre ne se retrouvent pas dans la langue japonaise, le résultat final sera plus ou moins proche de la prononciation du nom original. Voici un exemple de trois possibilités de transcription phonétique pour le prénom Michel:


On constate que dépendant des choix de caractères par le traducteur le résultat final peut varier.

Mais il est aussi possible d'utiliser les kanji pour leur signification afin de traduire un nom selon sa signification. Mais encore faut-il que la personne connaisse la signification de son prénom ou de son nom. Ce qui n'est pas toujours le cas, puisque les prénoms occidentaux sont rarement choisis principalement en fonction de leur signification.

Je reprends comme exemple Michel, par intérêt puisque c'est mon prénom en français. Il devient Michelle dans sa forme féminine. Il correspond entre autre à Michael, Mikaël et au diminutif Mike en anglais. C'est un prénom d'origine hébraïque dont le sens est " Qui vient de Dieu "; " Portrait de Dieu " ou " Qui ressemble à Dieu ". Il a aussi le sens d'archange.  Basé sur sa signification, il pourrait se traduire en kanji de différent manière telles que ci-dessous.


Il vous appartient donc selon vos goûts ou l'utilisation que vous voulez en faire de demander la traduction de votre nom en katakana, en hiragana ou en kanji.

Michel Parent, février 2004

(1) Write Your Name in Kanji, Nobuo SATO, 1996, page 10

Retour à la page des prénoms


Modifiée le 14 juin 2008